Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en France

Le roi Sommeil : Gare au fantôme

Publié le 14/08/2019 Posté par Jess
Le roi Sommeil

Comment on joue ?

1.Installation

Les lits sont disposés les uns à côté des autres au milieu de la table. La couverture est donnée au joueur le plus âgé.

Les cartes sont mélangées et forment la pioche, face cachée, au centre de la table afin que tous les joueurs puissent l’atteindre.

Les pièces d’or sont posées en tas, face cachée, à-côté de la pioche.

La partie peut commencer…

2.La partie

Le but du jeu est de mémoriser la position et la tenue des personnages.

Il y a plusieurs niveaux de difficulté à adapter en fonction de l’âge ou de l'entraînement des joueurs.

À chaque tour une carte est révélée et placée sur un lit :

Si le personnage est déjà couché dans un lit, la nouvelle carte est placée dessus.

Si le personnage n’est encore couché dans aucun lit, la carte est placée dans un lit vide. Ce lit change de position et rejoint la première place de la rangée.

Si c’est un bouffon, on retire tous les personnages déjà couchés.

Dans ces trois cas, on continue le tour de jeu et on révèle une nouvelle carte. Par contre…

Si c’est un fantôme… le joueur qui a la couverture la dépose délicatement et le plus vite possible sur tous les lits afin de les recouvrir. Il va maintenant falloir se souvenir de qui dort où et dans quelle tenue !

On retourne autant de pièces que le nombre de joueurs. Au dos des pièces se trouvent des caractéristiques : un personnage ou une couleur de vêtement. Tour à tour, les joueurs vont choisir une pièce et la placer devant un lit où ils pensent trouver la caractéristique correspondante.

Lorsque tous les joueurs ont placé leur pièce, la couverture est retirée délicatement. Un joueur ayant bien positionné sa pièce la garde en guise de récompense, dans le cas contraire la pièce est remise cachée dans le tas de pièces.

La couverture passe alors au joueur suivant dans le sens des aiguilles d’une montre et une nouvelle carte est révélée.

3.Fin de partie

La partie s’arrête quand le septième et dernier fantôme est pioché. Chacun a une dernière possibilité de gagner une pièce. Ensuite, le joueur ayant gagné le plus de pièces est déclaré vainqueur !

L’avis de Jess

Le roi Sommeil est jeu de mémoire dynamique au matériel original !

La mécanique de départ est assez simple, mémoriser la position et la tenue de chaque personnage dans la rangée de lits. Tellement accessible qu’on peut y jouer avec les tout petits, sans mouvement de lit et avec par exemple seulement 3 membres de la famille et donc 3 lits. On pourra ensuite faire évoluer les règles avec les enfants plus grands ou plus expérimentés en ajoutant 1 puis 2 membres de la famille et les mouvements de lit ! Plus de choses à retenir et des changements de position en cours de partie. Et pour les grands au delà de 6 ans les petits jetons Joker vont encore un peu plus pouvoir pimenter la partie en permettant de doubler les points d’une pièce.

Les lits en volume, bien qu’ils ne soient pas indispensables, ajoutent un petit quelque chose au plaisir de jeu et aux plaisir des yeux ! 

Un chouette jeu à organiser sans hésiter lors d’une soirée pyjama !

Fiche technique

Age : 4 ans
Durée : 15 min
Nombre de joueurs : 2 à 5
Auteur : Dirk Andreas Taube
Illustrations : Gediminas Akelaitis
Editeur : Gigamic

Photos/images (c) Gigamic





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

Adr Londres

Les aventuriers du rail Londres : ça roule ?

Bienvenue à Londres, capitale mondiale de la musique et de la mode des années 70. Parcourez les rues historiques de la ville à bord de ses célèbres bus à impériale, savourez le point de vue sur Buckingham Palace, allez visiter le British Museum ou écouter le carillon de Big Ben sur les bords de la Tamise…

Lire la suite
Flora

Flora : savez-vous planter des… fleurs ?

Défiez votre petit moutard et ses talents de jardinier. Jouez de l’arrosoir et du sécateur pour cultiver un jardin magnifique et cueillir le plus beau des bouquets avant votre adversaire.

Lire la suite
A lire aussi